Skip to the content

L’ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION
REPOSE SUR DIVERSES TECHNIQUES.

L’insémination intra-utérine ou artificielle

L’insémination artificielle (IA) est une technique simple et indolore qui se justifie lorsque, pour une raison ou une autre,
les spermatozoïdes ne parviennent pas à atteindre l’ovocyte à féconder.

L’insémination a pour objectif d’augmenter les chances de rencontre du spermatozoïde et de l’ovule. Pour ce faire, un traitement hormonal de stimulation ovarienne est le plus souvent réalisé chez la femme.

L’insémination est ensuite pratiquée à l’aide d’un tube souple
(appelé cathéter) qui est introduit, soit au niveau du col, soit directement
dans la cavité de l’utérus.

La fécondation in vitro (FIV)

Cette technique permet de reproduire en laboratoire la rencontre entre les spermatozoïdes et les ovocytes, générant la fécondation, et de développer les premières étapes du développement embryonnaire.

Une fois que le développement embryonnaire atteint un stade maturité
suffisant, le ou les embryons sont transférés dans la cavité utérine
 entre 2 et 3 jours après la ponction folliculaire.